« Visions électriques » au Toronto International Boat Show 2023

CPS-23-4-VisionsElectriques-400.jpg

21 fevrier, 2023

Magonis e-Wave 550 sur le lac couvert du TIBS

Les salons nautiques ont fait un retour cette année. Au cours des deux dernières années, le plus grand salon nautique intérieur en Amérique du Nord – le Toronto International Boat Show (Salon nautique international de Toronto) – était virtuel, mais cette année, c’était en vrai!

J’y ai parlé de bateaux électriques pour une 4e année pour le public de TIBS, et il ressort clairement que l’intérêt pour les bateaux électriques grandit de jour en jour.

Ils représentent encore une très petite partie du marché et sont loin d’être grand public – avec probablement quelque part, entre six et huit ans de retard sur les véhicules électriques – mais il y avait beaucoup à voir à Toronto.

L’une des activités/événements qui a retenu l’attention des médias a été l’apparition d’un bateau électrique dans « The Lake », la piscine intérieure de 4 millions de litres d’eau  qui accueille des spectacles de ski nautique et d’autres démonstrations. Il y a des problèmes évidents à avoir des bateaux à moteur à combustion interne sur un lac à l’intérieur, mais un bateau électrique à zéro échappement est une autre histoire. Les   visiteurs ont ainsi pu voir le Magonis e-Wave 550 faire un tour « du lac » chaque jour. Il y avait aussi des démonstrations de planches de surf électriques de JetSurf et Radinn.

CPS-2-February-Pic_4b.jpg

Dommage que la faible profondeur et la longueur de la piscine ne permettent pas au Wave e-550 de montrer tous ses attributs, mais ayant été sur le bateau à HuntsvillIe en septembre dernier, je peux dire que la sortie de l’eau au déjaugeage et la vitesse de ce 18 pieds sont impressionnantes. Il était également exposé sur un stand où les plaisanciers pouvaient en examiner la finition et autres détails.

Près de l’entrée principale du lac se trouvait un autre bateau électrique européen, le Mana de 23 pieds de Rand Boats du Danemark, présenté par la Muskoka Boat Gallery. Rand, un des pionniers des bateaux électriques, a été fondé en 2014 par l’architecte Carl Kai Rand. On peut voir l’influence architecturale dans le Mana, qui est presque un salon/salle à manger sur l’eau où jusqu’à 10 personnes peuvent s’installer pour une croisière dans le calme avec beaucoup de style.

De l’autre côté de l’allée du Rand se trouvait le Taiga Orca, la seule motomarine électrique au monde. Taiga est une entreprise montréalaise fondée par des diplômés de l’Université McGill qui ont développé une motoneige électrique et qui ont adapté la technologie de moteur et de sa batterie pour une application nautique.

Était également présent au salon l’un des bateaux électriques des plus connus, le X Shore Eelex 800, de Suède. Avec une proue et un profil très distinctifs, il a suscité  beaucoup d’attention, notamment pour son pont en liège recyclé. J’ai entendu un constructeur local dire aux gens de BCI Marine, qui gèrent X Shore au Canada, à quel point il était impressionné par la qualité, le savoir-faire et la finition du bateau.

CPS-2-February-Pic_4c.jpg

Passons maintenant aux fabricants nord-américains. Ici, la propulsion électrique se concentre principalement sur les bateaux pontons. Ils sont bien adaptés à cette nouvelle propulsion car de nombreux propriétaires sont plus intéressés par le côté « rassembleur » ou social de ce type d’embarcation que par la vitesse, et la grande surface sous le pont plat offre alors beaucoup de place pour les batteries.

Princecraft du Canada était le seul fabricant de pontons à exposer un modèle électrique, mais il y avait par ailleurs de l’affichage et des informations sur les stands de Crest et de Godfrey sur chacune de leurs options électriques : le Crest Current et le Godfrey Mighty G.

CPS-2-February-Pic_4d.jpg

Basé à Toronto, Jeff Butler est l’éditeur de  plugboats.com, le site web international couvrant tout ce qui concerne les bateaux électriques et la navigation de plaisance. Il est également président de l’Association de bateaux électriques du Canada et se prépare à organiser des courses et des expositions de bateaux à moteur électrique dans le port de Toronto cette année pour les premières courses de bateaux solaires de Toronto.

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More