Pleins feux sur les bateaux électriques de 2023

CPS-23-1-BateauxElectriques2023-400.jpg

10 janvier, 2023

Le Voltari 260, une nouvelle offre canadienne

C’est la période de l’année où tous les pronostiqueurs sortent leurs boules de cristal et essaient de prédire ce qui se passera dans les 12 prochains mois. Bien qu’il soit toujours un peu vain d’essayer de prédire l’avenir, nous connaissons déjà certaines choses pour ce qui est des bateaux électriques. Il y aura plus de bateaux et aussi de moteurs électriques disponibles au Canada que jamais auparavant, et le rythme des arrivées sur le marché ne fera qu’augmenter.

Cela proviendra, en partie, de nouveaux produits arrivant au Canada qui sont déjà disponibles dans d’autres pays où le marché des bateaux électriques est plus établi.

Coup d’œil : hors-bord électriques

Hors-bord ePropulsion

CPS1-January-2023.-Pic-3b.jpg

Vous allez certainement voir plus de concessionnaires proposant des hors-bords électriques dans les mois à venir, et ce seront à la fois des spécialistes de l’électrique et des points de vente marins généralistes.

Les grandes marques à surveiller sont Torqeedo, d’Allemagne, et ePropulson de Chine. Les deux sociétés ont été créées spécifiquement pour concevoir de nouveaux hors-bords électriques et elles sont généralement considérées comme les leaders mondiaux à la fois en termes de ventes et d’innovation.

Les nouveaux moteurs bénéficient des dernières technologies à la fois de moteur et de batterie et ont des profils modernes distinctifs. Et les deux marques étendent rapidement leurs réseaux de distribution et de concessionnaires au Canada. Les modèles moins puissants ont des batteries qui s’enclenchent comme celles d’un outil électrique, et ils peuvent être ramenés à la maison pour être rechargés ou l’être sur n’importe quel socle d’alimentation de marina.

Les hors-bords électriques ePropulsion se déclinent désormais en trois puissances : 1 kilowatt – environ 3 CV, 3 kW – environ 6 CV et 6 kW – environ 9,9 CV. Torqeedo propose une plus large gamme de modèles. Leurs modèles Travel de 0,6 kW et 0,9 kW sont plus petits et plus légers que les ePropulsion et sont conçus pour être utilisés sur de petits dériveurs ou pour propulser de petites embarcations.

Les modèles Cruise sont la gamme principale de moteurs hors-bord Torqeedo avec les mêmes puissances nominales que les modèles ePropulsion, mais passent ensuite aux modèles 10 kW (20 CV) et 20 kW (25 CV).

L’autre hors-bord que vous verrez probablement au Canada est l’Elco, fabriqué dans l’État de New York. Les Elcos ressemblent beaucoup aux hors-bords à essence classiques, avec une tête motrice et un capot. Étant fabriqués en Amérique, ils sont davantage conçus pour l’utilisateur typique de hors-bord au Canada qui veut un substitut électrique à une petite embarcation ou un runabout. Il existe une gamme complète qui correspond à des puissances nominales de 5, 9,9, 14, 20, 30 et 50 CV. Torqeedo a également un 25kW (40 CV) et un 50kW (80 CV), mais pour un petit bateau, il faut retenir qu’avec n’importe quel moteur électrique, plus la puissance est élevée, plus la batterie est grosse et lourde.

La plus importante nouveauté pour les hors-bords électriques en 2023 vient d’une entreprise canadienne : Vision Marine Technologies. Ils travaillent sur leur E-Motion 180E depuis quelques années en tant qu’option pour les fabricants de bateaux (plus à ce sujet dans une minute) et il est désormais disponible en tant qu’ajout/remplacement pour n’importe quel bateau. Si vous recherchez la vitesse et la puissance, rappelons que ce sont des 180E jumeaux à l’arrière d’un catamaran Hellkat qui détiennent le record du monde de vitesse pour bateau électrique – 107 km/h.

Un autre nouveau bateau tout électrique canadien, le Voltari 260, vient d’être lancé et est maintenant disponible. Il associe une coque de conception performante en V profond à un moteur inboard de 550 kW (≈75 CV) et peut transporter 11 passagers à des vitesses allant jusqu’à 110 km/h.

CPS1-January-2023.-Pic-3c.jpg

Le prototype Merc Avatar

L’autre grande nouveauté pour les hors-bords en 2023 est l’introduction du Mercury Marine Avator. Tous les détails ne sont pas disponibles, mais la société a présenté un modèle prototype lors de salons nautiques d’automne et a déclaré qu’elle lancerait un modèle en 2023.

 

 

 

 

 

 

Inboards électriques

Nouveau J9 avec option e

CPS1-January-2023.-Pic-3d.jpg

Les inboard électriques sont utilisés sur des voiliers depuis de nombreuses années, et il semble que 2023 sera le début de l’intégration de la propulsion électrique, à la fois sur les bateaux neufs et pour les mises à niveau.

Des constructeurs comme Bénéteau, J-Boats et d’autres proposent déjà la propulsion électrique en option ou en standard sur certains de leurs modèles. Les entreprises spécialisées en moteurs électriques pour voiliers construisent toutes leurs unités pour s’adapter aux espaces et aux configurations de montage des moteurs diesel populaires.

ePropulsion, Torqeedo et Elco fabriquent tous des moteurs in-bord prêts à être installés sur des voiliers. Vous devriez également pouvoir trouver des produits d’Oceanvolt et de Electric Yacht avec un peu de recherche. Il existe une variété de fabricants européens qui se tournent vers le marché nord-américain. S’ils ne sont pas là en 2023, ils auront presque certainement des modèles en 2024.

L’autre option pour les voiliers est le saildrive. Ces types de moteur sont également fabriqués par les entreprises ci-dessus et sont conçus pour s’adapter aux ouvertures de la coque d’unités diesel ou à essence populaires.

Bateaux électriques

Les bateaux électriques sont en fait disponibles au Canada depuis de nombreuses années, mais se limitent principalement aux styles à déplacement lourd conçus pour la croisière lente pratiquée en sirotant des cocktails sous leurs toits en toile. Cela a commencé à changer vers 2020 et le nombre et la gamme d’options de bateaux électriques se développent rapidement.

Vision Marine fabrique de ces croiseurs lents de type fantail depuis le milieu des années 1990, et ils sont toujours disponibles, ainsi qu’un modèle plus contemporain, le Volt 180.

La vraie histoire, cependant, ce sont les bateaux qui seront proposés avec l’E-Motion 180E. Le fabricant Four Winns lance le H2e – le premier bowrider de production en série entièrement électrique sur le marché. VMT s’est aussi associé à Limestone Boats de Collingwood, en Ontario, pour produire un modèle électrique à console centrale, l’Aquasport 2100CC.

L’un des bateaux électriques les plus en vue, le X Shore 1 de Suède, est représenté au Canada par BCI Marine. X Shore a construit une énorme usine de fabrication de style chaîne de montage dans son pays d’origine et a conçu le X Shore 1 pour qu’il soit le plus abordable des bateaux électriques haut de gamme.

Le nouveau Frauscher 650 Alassio

CPS1-January-2023.-Pic-3e.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pride Marine Group représente lui aussi des bateaux électriques avec les 610 San Remo et 740 Mirage Air de Frauscher Boats, ainsi que le bateau de wakeboard tout électrique du fabricant Nautique, le GS22E.

Le Brio de Princecraft

CPS1-January-2023.-Pic-3f.jpg

Du côté des bateaux pontons, Princecraft a sa gamme Brio de pontons « électrifiés », propulsés par des hors-bords Torqeedo. D’autres bateaux de style ponton sont disponibles chez Ingenity Electric et Pure Watercraft des États-Unis, et plusieurs autres fabricants établis proposeront l’électricité en option en 2023.

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau Magonis Huracan 2

CPS1-January-2023.-Pic-3g.jpg

Un nouveau modèle du fabricant espagnol Magonis fait ses débuts au Canada en 2023 et est distribué par Segway Powersports avec des concessionnaires à travers le pays. Le Wave e-550 est un petit 18 pieds élégant qui peut accueillir de deux à quatre personnes et est conçu comme un petit runabout qui peut également être utilisé pour une sortie de fin de soirée silencieuse sur le lac.

Il y a plus

L’observateur attentif notera que les deux choses non couvertes ici sont le prix des bateaux et l’autonomie – probablement les deux plus grandes questions que les gens se posent sur les bateaux électriques. Les détails sont différents pour chaque moteur et bateau, bien sûr, mais la réponse globale est cohérente.

Alors que l’électrique est une forme de propulsion différente de celle de la combustion interne, le tout doit suivre les lois de la physique et de l’économie. En ce qui concerne la physique, les vitesses élevées utilisent la source d’énergie disponible plus rapidement qu’aux vitesses plus basses.

En termes économiques, les moteurs et les bateaux plus gros sont plus chers que les moteurs et les bateaux plus petits. Cela dit, le coût initial d’un bateau électrique est en effet plus élevé que celui d’un bateau à combustible fossile comparable, tandis que les coûts de « ravitaillement » et d’entretien sont considérablement inférieurs.

Que ce soit l’année du bateau électrique pour vous ou non, vous pouvez être sûr qu’au moment voulu, il y aura encore plus d’options disponibles, et cette tendance ne fera que s’accélérer.

CPS1-January-2023.-Pic-3h.jpg

Jeff Butler est basé à Toronto. Il est le rédacteur en chef / éditeur de plugboats.com, le site Web international (en anglais seulement) couvrant tout ce qui touche les bateaux électriques et la navigation de plaisance. Il est également président de l’Association de bateaux électriques du Canada et se prépare à organiser des courses et des expositions de bateaux à moteur électrique dans le port de Toronto en 2023 pour les premières courses de bateaux solaires de Toronto.

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More