Le Samana 59 de Fountaine-Pajot, tout premier catamaran à hydrogène

CPS-23-13-LeSamana59-400.jpg

Il y a deux mois, Fountaine Pajot organisait son Salon de l’Innovation à La Rochelle, France.

 

 

25 juillet, 2023

Il y a deux mois, Fountaine Pajot organisait son Salon de l’Innovation à La Rochelle, France. Le thème était les solutions d’avenir pour décarboner le monde de la plaisance. Lors de l’événement, Fountaine Pajot a dévoilé le Samana 59 Smart Electric REXH2, le premier catamaran à hydrogène 100% électrique basé sur un modèle de série.

Le Samana 59 Smart Electric X REXH2, du nom de son générateur électro-hydrogène, le REXH2, est désormais en mesure d’offrir une expérience de navigation 100% zéro émission. Son système repose sur trois modes de fonctionnement:

1 – Le premier mode permet d’utiliser le Samana 59 en mode 100% électrique. Sa batterie de 60 kWh, alimentée par une très grande surface de panneaux solaires de 42m² et d’une capacité de 8 500 watts, ainsi que sa fonction énergie hydraulique, à l’instar de l’Aura 51 Smart Electric, lui permet d’être autonome au mouillage et pendant plusieurs heures en navigation.

2 – Le deuxième mode de fonctionnement intègre, en plus, l’hydrogène comme source de stockage d’énergie et permet ainsi un fonctionnement hybride électro-hydrogène. L’hydrogène, sous pression, alimente une pile à combustible d’une capacité de 70 kW qui alimentera en électricité les moteurs électriques. Cette technologie de pile à combustible, en plus d’être une solution de décarbonation efficace, permet d’augmenter la durée de vie du système, équivalente à trois fois la durée de vie des équipements diesel traditionnels. A l’usage, le fonctionnement reste similaire à celui d’une voiture hybride hydrogène classique, avec possibilité de recharge au port via des bornes hydrogène. Ce mode, couplé à l’utilisation de panneaux solaires et à la génération d’hydrogène, assure une autonomie confortable au mouillage pendant plusieurs semaines, et cinq heures de navigation au moteur à une vitesse de 7 nœuds.

3 – Le troisième mode est le fonctionnement hybride diesel. Le Samana 59 Smart Electric X REXH2 dispose d’un groupe électrogène de secours qui prendra le relais lors de situations nécessitant une utilisation prolongée des moteurs sans possibilité de recharge en hydrogène.

CPS2-French-July023-Pic-2b.jpg

Un défi industriel

Le premier défi de ce projet était d’intégrer un système hydrogène complet à bord d’un bateau de plaisance de série. Le deuxième enjeu, et le plus important, était la sécurité, en ayant un bateau répondant à toutes les normes et exigences de conformité technique pour la mise en place d’un système hydrogène. C’est un défi technique et industriel partagé avec des partenaires pionniers de la décarbonation de la croisière et dont l’avenir dépendra de l’évolution des infrastructures hydrogène internationales, ce qui souligne le caractère si précurseur du projet.

{videobox}NHeOxeYzNnM{/videobox}

Related Articles


Sylvan G3 CLZ DC: Luxury For Everyone

Sylvan’s brilliant G3 CLZ DC brings an entirely new level of performance, comfort and versatility to Canadian boaters.

By Craig Ritchie

While Canadians may have been slower to warm to pontoon boats than our southern neighbours, that’s definitely changed as we see more of them gracing our waters every year. The latest data shows pontoon boats now represent around 30% of all new boats sold in Canada and it’s easy to understand why – with their interior space and tremendous versatility, pontoons are near-perfect family runabouts.

Read More


Destinations

Cruising Georgian Bay’s 30,000 Islands: Canada’s Freshwater Paradise for Boaters

By Elizabeth Wilson, “Georgian Bay Beauties” (www.GeorgianBayBeauties.org)

The Plan

It’s a beautiful morning as we perform our pre-departure checklist, fire up the engines and prepare to release our lines. And if the long-range forecast of very low winds coupled with plenty of sunshine holds, that’s exactly what we need for the areas we plan to explore on this trip! 

We are departing Midland for a week of visiting some of the islands and anchorages within Georgian Bay’s “30,000 Islands” – specifically those along the western edge. These are the less protected islands which face toward wide-open Georgian Bay, where boaters often have to depart the small craft route and work a little harder at setting the hook but are then rewarded with magnificent western views, stunning sunsets, and so much to explore! 

Read More