Un voilier dormira sur la Saint-Maurice cet hiver

CPS-16-SauntMauriceCetHiver-400.jpg

9 decembre, 2021

Si vous habitez dans la région de Trois-Rivières ou, à plus forte raison, que vous fréquentez son l’île Saint-Quentin, vous avez peut-être vu un voilier à l’ancre à la fin novembre près de la rive, sur la rivière Saint-Maurice. Qu’un bateau passe l’hiver à l’eau – dans la glace! – au Québec, n’est pas exceptionnel, mais c’est certainement inusité.

Dans ce cas-ci, l’histoire qu’a rapportée le Journal de Montréal le 29 novembre, mérite d’être suivie…

Voici ce que rapportait le JdM : « Faute d’espace pour être hébergé sur la terre ferme, un voilier devra hiverner à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice, à Trois-Rivières.

« Son propriétaire a dû prendre une série de mesures pour adapter ce sloop de 37 pieds aux rigueurs hivernales.

« Ainsi, il a dû remplir d’antigel les canalisations pour empêcher qu’elles n’éclatent et ne provoquent des voies d’eau. Il a installé, dans la cabine, un système de chauffage et un déshumidificateur raccordés à une génératrice télécommandée à distance. Il a ajouté un poêle à bois; il y apportera le combustible en traîneau. Le défi sera de protéger le bateau contre l’assaut des glaces. »

Ce n’est donc pas strictement par choix que Marc Dumas, propriétaire de ce qui semble être un Sedeilman 37, devra garder un œil sur son bateau. Comme le soulignait le JdM, c’est que la marina de l’île Saint-Quentin « n’a pu accueillir son bateau cet hiver, puisque la ville de Trois-Rivières y impose maintenant une limite à l’entreposage.

«Un des désirs de la Ville et de l’île Saint-Quentin, c’est de diminuer l’entreposage des bateaux sur l’île Saint-Quentin parce que ce n’est pas sa vocation première», indique Mario Cossette, commodore de la marina. » Selon nos informations, par le passé, certains propriétaires de bateaux entreposés et remisés allaient jusqu’à y séjourner et d’autres de ne pas s’assurer que leurs toiles de protection s’envolent dans le décor… Rien pour aider la cause. Des règles claires et des sanctions en cas de non-respect éviteraient peut-être les abus.

Pour ceux et celles qui se le demandent, « stationner (sic) son embarcation sur la rivière durant l’hiver n’est pas une pratique interdite. Tant la police de Trois-Rivières que la GRC et le service d’incendie sont venus s’assurer que toutes les mesures étaient en place pour protéger le voilier. »

À suivre le printemps prochain, en souhaitant des conditions hivernales qui seront favorables à l’expérience.

Pour voir le reportage du JdM: https://www.journaldemontreal.com/2021/11/29/un-sans-abri-des-mers-hivernera-sur-la-saint-maurice-1

Related Articles


Jeanneau Yachts 55

Throw away the box, this is some fresh thinking

Seemingly part sailboat and part spaceship, the new Jeanneau Yachts 55 just busted through the boundaries of traditional yacht design. I couldn’t take my eyes off the bubble hardtop that met me at the dock and I stepped aboard with trepidation. A few hours later, I was planning how to spend my not-yet-won lottery winnings.

Read More


Destinations

Paving the Way to Cleaner Boating – How a Commitment to Reducing our Environmental Impact is Inspiring Cleaner Boating in Ontario

By Dave Rozycki

Over the past seven decades, Ontario’s marina industry has developed alongside some of Canada’s largest freshwater lakes. Boaters have been able to enjoy the beautiful scenery and create lasting memories on the water, with certain marinas dating back to the 1960s. As we reflect on this rich history, we can begin to see trends in how our footprint may have had an effect on the environment, in not-so-positive ways. However, by embracing innovative solutions and adopting sustainable practices, both marinas and boaters hold the key to preserving and enhancing the quality of our lakes and marine life for generations to come.

Read More