SailGP Saint-Tropez : des défis pour le Canada et la Nouvelle-Zélande en feu

28 septembre, 2023

La partie européenne de la saison 4 de SailGP a débuté le week-end du 9 – 10 septembre à Saint-Tropez, en France. Après avoir battu des records de vitesse l’an dernier sur la Côte d’Azur, Phil Robertson et les Canadiens attendaient avec impatience ce week-end de course, mais les choses ne se sont pas déroulées comme espéré. Une pénalité avant le départ de la première course était un signe avant-coureur de ce qui allait arriver, et il s’est avéré difficile pour l’équipe de récupérer.

Une collision avec l’Espagne au début de la première course a fait reculer l’équipe et s’est traduite par huit points de pénalité pour l’épreuve et quatre points de pénalité supplémentaires pour la saison.

Peu après avoir contourné la marque, les Canadiens avaient empanné et se trouvaient à tribord, mais sur un parcours de collision avec l’Espagne. Ce n’est qu’à la dernière minute que les Espagnols changent de cap, bien qu’ils soient bâbord amure. Les arbitres ont toutefois statué que le Canada n’avait pas réagi pour éviter la collision. Le skipper Phil Robertson a contesté l’attribution des points de pénalité par les arbitres. L’appel a été entendu, mais rejeté.

L’équipe néo-zélandaise SailGP dirigée par Peter Burling constate les dommages causés à son catamaran F50 après la course 3 lors de la première journée de course du Grand Prix France Sail à Saint-Tropez, en France. 9 septembre 2023. Photo : Felix Diemer pour SailGP. Image du document fournie par SailGP

L’équipe technique de SailGP a travaillé tard dans la nuit du samedi pour effectuer les réparations nécessaires sur le F50 SPIRIT canadien et s’assurer que tout était de nouveau en état de marche pour la deuxième journée de course.

Le deuxième jour, les Canadiens ont connu un départ spectaculaire dans la quatrième course et ont été les premiers à la première marque, mais une autre bévue a fait reculer l’équipe pour terminer troisième. Ensuite, une huitième place dans la cinquième course signifiait une dixième place au classement général de l’épreuve.

La finale du France Sail Grand Prix comprenait l’Australie, Emirates GBR et l’Espagne, les Britanniques remportant la victoire dans le sud de la France.

La stratège Annie Haeger, une olympienne (classe 470) qui vit à Vancouver, est nouvelle dans l’équipe canadienne et a rejoint le pilote Phil Robertson et l’équipage à bord.

Incident de bris de voile de l’équipe NZ

Pour sa part, la Nouvelle-Zélande a du se lancer dans une course contre la montre pour participer à la deuxième journée du Grand Prix France Sail à Saint Tropez après que son aile se soit effondrée quelques instants après la dernière course de la journée.

Jusque-là, la journée avait été bonne pour Peter Burling et son équipe puisqu’ils avaient terminé la journée deuxième au classement général derrière l’équipe ROCKWOOL Denmark SailGP de Nicolai Sehested. Aucun équipier n’a été blessé lors de l’incident.

Voir également https://fr.sailgp.com/races/season-4/france-sail-grand-prix-saint-tropez/overview/

Related Articles


Sylvan G3 CLZ DC: Luxury For Everyone

Sylvan’s brilliant G3 CLZ DC brings an entirely new level of performance, comfort and versatility to Canadian boaters.

By Craig Ritchie

While Canadians may have been slower to warm to pontoon boats than our southern neighbours, that’s definitely changed as we see more of them gracing our waters every year. The latest data shows pontoon boats now represent around 30% of all new boats sold in Canada and it’s easy to understand why – with their interior space and tremendous versatility, pontoons are near-perfect family runabouts.

Read More


Destinations

Cruising Georgian Bay’s 30,000 Islands: Canada’s Freshwater Paradise for Boaters

By Elizabeth Wilson, “Georgian Bay Beauties” (www.GeorgianBayBeauties.org)

The Plan

It’s a beautiful morning as we perform our pre-departure checklist, fire up the engines and prepare to release our lines. And if the long-range forecast of very low winds coupled with plenty of sunshine holds, that’s exactly what we need for the areas we plan to explore on this trip! 

We are departing Midland for a week of visiting some of the islands and anchorages within Georgian Bay’s “30,000 Islands” – specifically those along the western edge. These are the less protected islands which face toward wide-open Georgian Bay, where boaters often have to depart the small craft route and work a little harder at setting the hook but are then rewarded with magnificent western views, stunning sunsets, and so much to explore! 

Read More