Pour quelle raison mon escadrille devrait-elle offrir des vérifications de courtoisie d’embarcation de plaisance (VCEP)?

mai 13, 2021

Par John Gullick, Gestionnaire des programmes gouvernementaux et spéciaux

Enfin, après quelques années sans financement, je peux discuter des raisons pour lesquelles les escadrilles devraient offrir des vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP). Nous avons maintenant reçu du financement de Transports Canada pour les trois prochaines années.

Plusieurs officiers d’escadrille continuent de parler au sujet de la baisse de participation aux cours offerts par leur escadrille, et par conséquent de l’adhésion. Cette dernière continue de chuter. Les baisses se poursuivent.  Eh bien, l’occasion se présente à nouveau afin de pouvoir parler directement avec les plaisanciers, tout particulièrement avec les nouveaux plaisanciers qui se sont venus en très grand nombre à la navigation de plaisance en très grand nombre au cours de la saison dernière et de la saison en cours.

Les escadrilles et leurs membres peuvent faire quelque chose à ce sujet! En voici votre occasion.

Un protocole de la vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) en ce qui a trait à la Covid 19 fut approuvé. Il doit absolument être suivi. Ce protocole peut être obtenu par l’entremise de tous des commandants de districts (CD) ainsi que par moi-même.

D’abord, retournons à la base, à notre énoncé de mission :

La mission des CPS-ECP est :

  • Nous enseignons les pratiques de sécurité nautique et les bonnes techniques de navigation de plaisance appropriées.
  • Nous faisons la promotion de la sécurité nautique tout en créant une éthique de sécurité nautique.
  • Nous faisons avancer la cause de la sécurité nautique en collaboration avec d’autres ministères agences et organisations.
  • Nous maintenons la force de notre communauté de membres et de bénévoles par une interaction sociale continue et la joie de vivre de plaisir

 Où est le bénéfice pour l’escadrille?

Lorsqu’un bénévole des CPS-ECP passe une demi-heure pour une vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP), il se donne une excellente occasion de discuter en personne avec des compagnons de navigation de plaisance. Pendant ce temps, il a une occasion rêvée de leur faire connaître les CPS-ECP, ce que nous pouvons leur offrir en matière de formation de base ou avancée et facultative, et ce que l’adhésion peut leur apporter. Au moment de remplir la liste de vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) il y a des questions au sujet de la Carte de conducteur d’embarcation de plaisance (CCEP), du GPS et des cartes marines, ainsi que sur le cours de la radio maritime CRO(M). C’est le moment parfait de parler des CPS-ECP!

Si le plaisancier est déjà membre, le bénévole peut faire la promotion des cours avancés ou facultatifs et lui demander ce qui pourrait améliorer son lien avec l’escadrille.

Pendant les trois saisons estivales à partir de depuis 2016, les membres des escadrilles ont effectué environ cinq milles (5000) vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP), ce qui est deux milles (2000) de moins de ce que ce nous espérions. De ce nombre, 55 % ont été des premières vérifications. 60 % ont été effectuées sur des bateaux de moins de neuf (9) mètres de longueur. De quelle façon pouvons-nous espérer avoir un meilleur public cible?

En 2016, seulement quarante-quatre (44) de nos escadrilles ont offert des vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) aux plaisanciers. Ce nombre a baissé en 2017, et encore en 2018. L’an dernier, il y a eu encore une baisse à cause de la Covid 19. Voici donc une bonne occasion pour les escadrilles de profiter de cette possibilité de parler aux propriétaires d’embarcation de plaisance dans leurs communautés. Pendant qu’on leur offre un service gratuit qui aide les plaisanciers à connaître l’équipement de sécurité dont ils ont besoin, les escadrilles on revoit l’équipement qu’ils possèdent. On indique s’il est approprié et en bon état. On leur remet une vignette qui indique qu’au moment de l’inspection ils possèdent tout l’équipement de sécurité obligatoire à bord. On leur parle des CPS-ECP et de tout ce que nous pouvons leurs offrir.
Nous ne pouvons demander mieux.

Que doivent faire les bénévoles des escadrilles pour offrir les vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP)?

Il existe une nouvelle vidéo de formation en ligne (http://www.plaisancieraverti.ca/rvcc_fr/) qui ne prend que vingt (20) minutes à regarder. Nous avons également ajouté une vidéo promotionnelle en ligne de dix (10) minutes. Après ces étapes, il y a un formulaire de déclaration qu’il faut signer et remettre au bureau national. Le membre bénévole est maintenant prêt à partir. L’escadrille peut commander une trousse de vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) du bureau national qui comprend les formulaires de vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP), les vignettes et les informations au sujet des CPS-ECP. Les escadrilles peuvent également commander une chemise polo vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) pour les bénévoles qui effectuent des vérifications. Le formulaire PCCC de Transport Canada demeure inchangé. Les escadrilles peuvent donc utiliser les formulaires qu’elles ont déjà.

Les escadrilles peuvent maintenant discuter avec les marinas et les autres groupes de navigation locaux afin d’offrir les vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) dans leurs localités. Cela peut contribuer à forger des partenariats et des alliances. Vous souvenez vous de notre mission et du protocole de la vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) en ce qui a trait à la Covid 19?

Il ne suffit parfois que peu de travail pour obtenir des gains réels.

Combien de temps faut-il pour un événement de vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP)?

Si l’escadrille compte trois bénévoles qui travaillent à un même endroit comme la marina pendant cinq heures, ils devraient avoir le temps d’effectuer facilement vingt-cinq (25) vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP). Certaines escadrilles ont des membres qui effectuent au-delà de cinquante (50) vérification de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP) chacun. Mais, si chaque escadrille organisait un seul événement, et que pour chaque événement il s’effectuait vingt (20) vérifications de courtoisie des embarcations de plaisance (VCEP), nous aurions l’occasion de parler à plus de trois milles (3 000) plaisanciers d’un océan à l’autre. De plus, il s’agirait de plaisanciers motivés parce qu’ils viendraient de recevoir un service gratuit et pratique qui les rendraient plus sécuritaires et plus confiants sur les voies navigables.

Saisissez l’occasion et engagez-vous dès maintenant. Vous n’avez vraiment rien à perdre et tout à gagner.

Related Articles


Sylvan G3 CLZ DC: Luxury For Everyone

Sylvan’s brilliant G3 CLZ DC brings an entirely new level of performance, comfort and versatility to Canadian boaters.

By Craig Ritchie

While Canadians may have been slower to warm to pontoon boats than our southern neighbours, that’s definitely changed as we see more of them gracing our waters every year. The latest data shows pontoon boats now represent around 30% of all new boats sold in Canada and it’s easy to understand why – with their interior space and tremendous versatility, pontoons are near-perfect family runabouts.

Read More


Destinations

Cruising Georgian Bay’s 30,000 Islands: Canada’s Freshwater Paradise for Boaters

By Elizabeth Wilson, “Georgian Bay Beauties” (www.GeorgianBayBeauties.org)

The Plan

It’s a beautiful morning as we perform our pre-departure checklist, fire up the engines and prepare to release our lines. And if the long-range forecast of very low winds coupled with plenty of sunshine holds, that’s exactly what we need for the areas we plan to explore on this trip! 

We are departing Midland for a week of visiting some of the islands and anchorages within Georgian Bay’s “30,000 Islands” – specifically those along the western edge. These are the less protected islands which face toward wide-open Georgian Bay, where boaters often have to depart the small craft route and work a little harder at setting the hook but are then rewarded with magnificent western views, stunning sunsets, and so much to explore! 

Read More