Des règles plus strictes sur la navigation envisagées en Mauricie

Des règles plus strictes sur la navigation envisagées en Mauricie

25 janvier 2024

Les plaisanciers pourraient avoir à composer avec une réglementation plus sévère en Mauricie dès l’été prochain, a-t-on appris récemment. Selon ce qu’a rapporté Radio-Canada en début d’année, des « Municipalités envisagent de se prévaloir d’une nouvelle disposition législative fédérale leur permettant d’encadrer la navigation sur leurs plans d’eau. »

L’une d’elles est Lac-aux-Sables, qui souhaite réduire les excès de vitesse et protéger son lac. Ainsi, la limite de vitesse pourrait être revue à la baisse. De plus, « certains types d’embarcations à moteur, celles qui ont la capacité d’endommager le lac, pourraient être interdites. » Selon le maire de Lac-aux-Sables, Yvon Bourassa, le conseil municipal de sa Municipalité « compte faire tous les efforts possibles pour réglementer et protéger ses berges et prévoit organiser une consultation publique à ce sujet. »

D’autres Municipalités de la région envisagent de resserrer les règles

Comme le gouvernement fédéral donne aux municipalités la possibilité d’intervenir légalement sur la navigation à l’intérieur de leur territoire, le ministre des Transports du Canada pourra accorder un arrêté d’urgence à celles qui le demande sans autre formalité.

Ainsi, la Ville de Trois-Rivières a annoncé le 17 janvier que « les plaisanciers retrouveront une rivière Saint-Maurice sécuritaire ». Transports Canada a entériné sa demande de fixer la vitesse maximale à 5 ou 10 km/h sur une portion de la rivière Saint-Maurice. « Fruit d’une démarche de consultation, cette mesure assurera une meilleure cohabitation et une meilleure sécurité pour les usagères et usagers de la rivière », explique son service des communications, précisant qu’environ 24 500 embarcations fréquentent chaque année la portion de la rivière concernée par cette mesure, soit une moyenne de 200 par jour.

De plus, l’unité de soutien opérationnel (USO) de la Direction de la police de la Ville de Trois-Rivières sera responsable d’appliquer la nouvelle règlementation, ses membres étant formés pour intervenir en matière de sécurité nautique. Un radar spécialement destiné aux opérations marines sera acquis en vue de l’été 2024. 

La Ville de Shawinigan, quant à elle, entend se pencher sur la question pour sa portion du Saint-Maurice et pour le lac des Piles. Par contre, la Municipalité de Grandes-Piles juge qu’il faut prendre le temps de réfléchir avant d’agir en termes de restrictions, compte tenu du fait que la rivière Saint-Maurice est bordée par plusieurs municipalités.

Pour voir le reportage complet de Radio-Canada, visitez https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/2039301/reglementation-bateau-moteur-lac-sables

On peut consulter le communiqué de la Ville de Trois-Rivières sur son site web sous le volet À la une à https://www.v3r.net/a-propos-de-la-ville/communications/a-la-une/les-plaisanciers-retrouveront-une-riviere-saint-maurice-securitaire?fbclid=IwAR3IG_hEvaZG8GQTIxjvfyZ3bS-VX91ICewbe5uyU5ROyeWHaZs7toYCNmg

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More