Les troisièmes prix internationaux « Gussies »

CPS-22-22-Gussies2022-400.jpg

20 decembre, 2022

Les troisièmes prix internationaux des bateaux électriques « Gussies » ont annoncé que les bateaux gagnants « représentent le meilleur de l’excellence du domaine des bateaux électriques et de la navigation de plaisance ».

Les prix de cette année ont été décernés dans neuf catégories qui comprennent à la fois des bateaux en production ainsi que des concepts de bateaux électriques ou en développement. Il y avait plus de 120 bateaux nommés par des entreprises basées dans 26 pays différents, les gagnants éventuels représentant 6 de ces pays : l’Autriche, le Brésil, l’Inde, le Portugal, la Suède et la Suisse.

Les prix sont choisis par une combinaison de votes du public et d’un jury international de 19 experts en bateaux électriques qui comprend les lauréats 2020 et 2021. Les juges sélectionnent les finalistes pour le vote du public et pèsent également avec des votes pondérés pour aider sélectionner les gagnants.

Il y avait trois bateaux électriques canadiens inscrits, tous sélectionnés comme finalistes, mais aucun ne remportant le trophée :

CPS2-December-2022-Pic-3b.jpegVision Marine Technologies a participé à la catégorie « Customized/DIY/Refited » avec le  Hellkat 32. Ce catamaran est équipé de moteurs hors-bords jumeaux Vision Marine E-Motion 180E et a battu le record du monde de vitesse pour les bateaux électriques en août avec une course de 167 km/h au Lake of The Ozarks Shoot Out. Le moteur et le système de batterie E-Motion 180E seront d’ailleurs disponibles l’année prochaine sur  des bateaux de production de Four Winns et Limestone/Aquasport, d’autres fabricants devant être annoncés dans les prochains mois.

Vision Marine Hellkat

Toujours dans la catégorie « Customized », mais à l’autre extrémité du spectre, se trouve Harvest, un catamaran de 35 pieds réaménagé par Mike Ondrejicka de l’Ontario. Il a installé des moteurs électriques jumeaux de 15 kW (≈25 CV) et qui fonctionnent à l’électricité fournie par de nouveaux panneaux solaires sur le toit du bateau. Son plus long voyage sans escale est de 370 km en 47 heures et Ondrejicka a accompli une boucle de 2 000 km sur les Grands Lacs et la voie navigable Trent Severn en 25 jours.

CPS2-December-2022-Pic-3c.jpeg

La troisième inscription canadienne était dans la catégorie « Bateaux à passagers commerciaux : en exploitation ». Il s’agit du traversier électrique Marilyn Bell II qui opère  dans le port de Toronto et transporte les passagers vers et depuis l’aéroport Billy Bishop. Ce ferry est entièrement alimenté par de l’électricité provenant de sources éoliennes et solaires propres provenant de Bullfrog Power.

Marilyn Bell

Deux finalistes qui ne sont pas fabriqués au Canada mais qui sont disponibles ici sont le X Shore 1 de Suède, distribué par BCI Marine, et le Magonis Wave e-550 d’Espagne qui est distribué par Segway Powersports.

Dans la catégorie « Moins de 8 m/26 pieds », les gagnants ont été le Faro5 du Portugal dans la catégorie « Production » CPS2-December-2022-Pic-3d.jpeget le Brésilien Aurora Sport pour les bateaux électriques en développement.

X-Shore 1

Le hors-bord hydroptère Candela 8 est peut-être le bateau électrique qui a le plus captivé l’imagination du public. C’est aujourd’hui l’un des hors-bords haut de gamme les plus vendus en Europe. Il a remporté le prix pour les modèles de production de plus de 8 m/26 pieds. Le SILENT 120 Explorer, un catamaran électrique solaire océanique à trois ponts, a remporté les honneurs en « Développement ».

La catégorie « Voiliers électriques » comptait neuf finalistes, le Sunreef Eco 80 étant le vainqueur. Le constructeur polonais fabrique des catamarans à moteur et à voile depuis les années 1990 et a lancé ses modèles Eco à faibles émissions/électriques/hybrides en 2019.

CPS2-December-2022-Pic-3e.jpeg

L’Eco 80 est doté d’une «peau solaire» qui comporte des cellules solaires intégrées dans le matériau composite de la coque du bateau.

Candela 8

L’Inde a montré pourquoi elle est un leader des petits navires électriques solaires avec la victoire du bateau de pêche commerciale SRAV dans la catégorie « Workboats » et des ferries électriques solaires de la commission de transport de la ville de Kochi pour les navires commerciaux à passagers en service.

La catégorie des « Navires à passagers en développement » était frappante en ce sens que presque toutes les entrées étaient des hydroptères, transportant de 12 à 300 passagers. Le gagnant a été MobyFly de Suisse, qui a été cofondé par CPS2-December-2022-Pic-3f.jpegle quintuple champion du monde de planche à voile Anders Bringdal et qui intégrera des piles à combustible à hydrogène dans son mix d’approvisionnement énergétique.

Srav – Bateau de travail électrique

Les « Gussies », vous vous le demandez certainement, sont nommés en l’honneur de Gustave Trouvé, un inventeur français prolifique avec plus de 75 brevets à son nom qui a reçu la Légion d’Honneur en 1882. Parmi ses innovations figurait le premier moteur de bateau hors-bord au monde, qu’il a conçu pour qu’il puisse se détacher de son prototype de bateau électrique Le Teléphone et l’emporter chez lui pour travailler dans son appartement parisien.

Jeff Butler, rédacteur en chef et éditeur de Plugboats.com, a lancé ces prix en 2020. «Je pense que ce qui est le plus excitant à propos des prix, c’est qu’ils montrent l’immense éventail de bateaux électriques. Des vedettes hydroptères, des ferries de 100 passagers, des bateaux de sortie d’après-midi, des plates-formes de pêche commerciale, un voilier de haute mer avec des cellules solaires intégrées… et le nombre d’options pour les personnes à la recherche de bateaux à combustibles non fossiles ne fera que continuer à augmenter. »

Vous pouvez voir tous les gagnants et finalistes (en anglais seulement) sur Plugboats.com : https://plugboats.com/gussies-electric-boats-awards-winners-2022/

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More