La Garde côtière américaine sauve un marin en retard à 270 milles au large de la Caroline du Nord

21 décembre

La US Coast Guard a annoncé le 16 novembre dernier le sauvetage d’un homme à bord d’un voilier porté disparu depuis plusieurs jours.

Les équipages de la US Coast Guard ont secouru mercredi, le 15 novembre, un marin en retard à 270 milles au large de Hatteras, en Caroline du Nord. Les observateurs du secteur de la Garde côtière de New York ont ​​reçu un rapport de perte de communication de la famille du marin qui avait quitté Jersey City, New Jersey, en route vers les Bermudes, déclarant qu’ils avaient perdu le contact le 6 novembre et que mardi, il était considéré en retard.

Les observateurs du centre de commandement de la zone atlantique de la Garde côtière ont assumé la responsabilité des efforts de recherche et de sauvetage, coordonnant le lancement des moyens des premier et cinquième districts de la Garde côtière et émettant une diffusion d’informations maritimes urgentes (UMIB).

Le voilier Time Bandit a entendu l’UMIB et est tombé sur un voilier à la dérive avec des voiles en lambeaux et une bôme manquante, correspondant à la description du bateau du marin en retard. Le bon Samaritain a pris contact avec le marin en retard. En raison des conditions sur place, la Garde côtière a déconseillé un transfert en mer.

L’équipage du garde-côte Lawrence Lawson (WPC 1120), basé à Cape May, dans le New Jersey, est arrivé sur place le mercredi et l’a transféré en toute sécurité à bord. Le marin a été transporté dans un état stable et a retrouvé sa famille jeudi au centre de formation de la Garde côtière de Cape May.

« Nous sommes heureux que cette affaire ait abouti à une réunion de famille », a déclaré le Commandant. Wes Geyer, coordonnateur des missions de recherche et de sauvetage, Secteur de l’Atlantique de la Garde côtière. « La zone de recherche pour cette affaire était presque deux fois plus grande que le Texas et les mers sont très impitoyables. Nous exhortons tous les marins qui s’aventurent au large à emporter une radiobalise de localisation d’urgence (EPIRB) dûment enregistrée. Cet appareil peut vous aider à localiser exactement votre position si l’impensable se produisait. »

Related Articles


Sylvan G3 CLZ DC: Luxury For Everyone

Sylvan’s brilliant G3 CLZ DC brings an entirely new level of performance, comfort and versatility to Canadian boaters.

By Craig Ritchie

While Canadians may have been slower to warm to pontoon boats than our southern neighbours, that’s definitely changed as we see more of them gracing our waters every year. The latest data shows pontoon boats now represent around 30% of all new boats sold in Canada and it’s easy to understand why – with their interior space and tremendous versatility, pontoons are near-perfect family runabouts.

Read More


Destinations

Cruising Georgian Bay’s 30,000 Islands: Canada’s Freshwater Paradise for Boaters

By Elizabeth Wilson, “Georgian Bay Beauties” (www.GeorgianBayBeauties.org)

The Plan

It’s a beautiful morning as we perform our pre-departure checklist, fire up the engines and prepare to release our lines. And if the long-range forecast of very low winds coupled with plenty of sunshine holds, that’s exactly what we need for the areas we plan to explore on this trip! 

We are departing Midland for a week of visiting some of the islands and anchorages within Georgian Bay’s “30,000 Islands” – specifically those along the western edge. These are the less protected islands which face toward wide-open Georgian Bay, where boaters often have to depart the small craft route and work a little harder at setting the hook but are then rewarded with magnificent western views, stunning sunsets, and so much to explore! 

Read More