Les quatrième « Gussies International

Gussies

12 septembre, 2023

Les Prix Gustave Trouvé d’excellence en bateaux et nautisme électriques – en abrégé les Gussies – sont désormais ouverts aux nominations et tout porte à croire que l’édition de cette année sera la plus importante jamais organisée.

Catamaran à moteur Vision Marine Technologies/Hellkats

Les prix ont été lancés en 2020 par le site Web de bateaux électriques basé à Toronto, Plugboats, pour célébrer et promouvoir les concepteurs et constructeurs de l’industrie naissante. (Divulgation complète, Jeff Butler, rédacteur et fondateur de Plugboats, rédige cette chronique.) Gustave Trouvé est un inventeur français prolifique du 19e  siècle qui compte parmi ses innovations la baguette de détection de métaux, qui a été utilisée pour la première fois pour rechercher des métaux et éclats d’obus sur les soldats français.

En 1881, Trouvé se lance dans le développement d’un bateau propulsé par un moteur électrique, mais se lasse de trimballer l’ensemble de l’ouvrage hors de la Seine et de le ramener dans son appartement parisien pour y travailler. Il a trouvé un moyen de rendre le moteur détachable et – Eurêka ! – le premier moteur hors-bord au monde était né.

En 2020, cent trente-neuf ans plus tard, 26 constructeurs de bateaux ont participé aux premiers prix nommés en son honneur. En 2021, il y en avait plus de 100, l’année dernière, il y en avait 126 et il ne fait aucun doute que ce nombre augmentera en 2023.

Il y a désormais neuf catégories dans The Gussies. Trois d’entre elles – les bateaux électriques jusqu’à 8 m / 26 pieds, plus de 8 m / 26 pieds et les bateaux à passagers commerciaux – vont tant aux embarcations en production que celles en développement. Les autres prix récompensent les voiliers électriques, les bateaux de travail électriques et les bateaux réaménagés, personnalisés ou adaptés pour la propulsion électrique.

Tout le monde peut proposer un bateau – constructeur, fournisseur ou membre du public. Les nominations se terminaient le 4 septembre, puis un jury international composé d’experts en navigation électrique sélectionne les finalistes dans chaque catégorie. Le public commence à voter pour quels bateaux sont ses favoris et les gagnants seront choisis le 15 octobre grâce à une combinaison de votes pondérés – le jury à 75 % et le public à 25 %.

Le jury est composé de représentants de six associations de bateaux électriques à travers le monde (y compris celle du Canada), des International Foiling Awards, du Monaco Energy Boat Challenge et de tous les gagnants Gussies des trois premières années des Gussies.

Les anciens gagnants représentent 15 pays différents et incluent le hors-bord hydroptère Candela, un runaboat électrique en bois du Cantiere (chantier naval) italien Ernesto Riva, vieux de 175 ans, et le ferry à énergie solaire Aditya en provenance d’Inde qui a transporté plus de 4 millions de navetteurs depuis son lancement. en 2016.

Le Marilyn Bell

Le Canada était représenté par le traversier Marilyn Bell I qui dessert l’aéroport Billy Bishop de Toronto; Harvest, un projet de catamaran électrique solaire de 35 pieds qui a réalisé une boucle de 2 000 km de la voie navigable Grands Lacs-Trent Severn en 25 jours ; et le catamaran à moteur Vision Marine Technologies/Hellkats qui a battu le record de vitesse du bateau électrique l’année dernière avec une nouvelle marque de 109 mi/h.

La plus grande entrée en 2022 était le ferry électrique à batterie Tyco Brahe de 111 mètres en provenance du Danemark, tandis que le plus petit était un runabout en contreplaqué et fibre de verre de 10 pieds dans la catégorie bricolage. Il y avait tout entre les deux, y compris des bateaux-taxis hydroptères, des remorqueurs électriques, des embarcations électriques pour sports nautiques, un catamaran solaire avec des voiles à ailes et des voiliers d’une douzaine de fabricants qui proposent désormais l’électrique comme propulsion mécanique.

En raison de la croissance remarquable et de l’intérêt suscité par les bateaux électriques, on s’attend à ce qu’il y ait 150 bateaux nominés cette année. Les études de marché d’Allied et d’autres prévisionnistes prédisent que les ventes du secteur tripleront d’ici 2030, représentant de 15 à 16 milliards de dollars.

Jeff Butler est basé à Toronto et est le rédacteur/éditeur de  plugboats.com , le site Web international couvrant tout ce qui concerne les bateaux électriques et la navigation de plaisance. Il est également président de l’  Association des bateaux électriques du Canada.

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More