Le Canada vise une place olympique en ILCA 7 au Championnat du monde

8 février 2024

Au total, huit marins canadiens devaient s’affronter pour qualifier leur pays en ILCA 7 pour les Jeux olympiques de Paris 2024 lors du Championnat du monde ILCA 7 2024, tenu du 26 au 31 janvier à Adélaïde, en Australie.

Ce Championnat du monde ILCA 7 2024 représente la troisième des quatre occasions où les marins canadiens peuvent gagner une place pour le pays. Aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, le Canada ne s’est pas qualifié dans cette épreuve pour la première fois depuis qu’ILCA 7 a fait ses débuts olympiques en 1996.

En Australie, les marins canadiens devaient terminer parmi les sept meilleurs concurrents représentant des pays qui ne se sont pas encore qualifiés pour Paris 2024. Au total, 153 athlètes de 53 pays étaient en action, dont tous les médaillés des Jeux olympiques de Tokyo 2020, les Championnat du monde ILCA 7 2022 et les Championnats du monde de voile 2023. La liste des pays qui se sont déjà qualifiés pour une place en ILCA 7 pour Paris 2024 est disponible sur le site Web de Voile Canada à  https://www.sailing.ca/sc_event/2024-olympic-games/

Comme le rappelle Voile Canada, un pays ne peut être représenté que par un seul bateau par épreuve aux Jeux olympiques de Paris 2024.

« Pour qu’un athlète canadien ou une équipe canadienne se qualifie pour être nommé, le processus suivant d’essai s’appliquera : l’athlète/l’équipe avec le pointage combiné des positions le plus bas (ex. 1er + 21e) des Championnats du monde de voile 2023 et de la Régate Princess Sofia 2024, ajouté l’un à l’autre, sera sélectionné selon le système de pointage en voile (pointage le plus bas en premier). En cas d’égalité, l’athlète/l’équipe en meilleure position (selon le système de pointage en voile) à la Régate Princess Sofia se qualifiera pour être nommé. Si une compétition est annulée, celle-ci sera remplacée par les Championnats européens 2024 de la classe.

« Avant d’être nommés au sein d’Équipe Canada, toutes les nominations sont sujettes à l’approbation du Comité de sélection de l’équipe du Comité olympique canadien à la suite de la réception des nominations par toutes les organisations nationales de sport. »

Related Articles


New Boats: Beneteau Oceanis 34.1 – A Sleek, Good -Looking Delight To Sail

By Katherine Stone

There is nothing more that I enjoy than being with friends and messing about in boats. Messing about in brand-new boats on a champagne sailing day on Lake Ontario at the beginning of the summer doesn’t get any better. To have the new owner, Helmuth Strobel and Anchor Yachts dealer Pancho Jimenez aboard made it even more special, as they can also speak to what they truly enjoy about the boat. We keep our own boat in a harbour that has a long waiting list for boats over 35 feet, so this little gem would definitely fit the bill and feels like a much bigger boat. True to the spirit of the 7th generation Oceanis line, the 34.1 is built in Poland and replaces the 35.1. It is 1,000 lbs lighter, 14 cm narrower and has 29% more sail area.

Read More


Destinations

Telegraph Cove—from Resource Community to Tourist Delight

Text and photos by Marianne Scott

Telegraph Cove is a small indent situated on Johnstone Strait in the Salish Sea, 15nm southeast of Port McNeill and near Robson Bight, famous for its orca-rubbing beaches. The village has experienced many iterations with a long history—the harbour once served as a summer camp for the Kwakwaka’wakw who fished and hunted here beginning about 8,000 years ago. Many of their descendants still live in the area.

It’s a hopping place in the summer—winter only caretakers remain on site.

Read More