Appelés à l’action lors d’incendies de forêt extrêmes à Kelowna, les propriétaires de bateaux sommés de rester à l’écart

12 septembre, 2023

Marine Industry News UK a rapporté à la fin août que les propriétaires de bateaux au Canada avaient été incités à agir après que des incendies de forêt extrêmes ont ravagé la ville de Kelowna et ses environs, mais que plus tard, les plaisanciers ont été confrontés à la colère des services d’urgence.

L’article décrit que les incendies ont fait rage dans toute la Colombie-Britannique, entraînant des évacuations massives et qu’un état d’urgence avait été déclaré autour de Kelowna, une ville qui s’étend des deux côtés du lac Okanagan et qui compte près de 150 000 habitants.

Des reportages sur les réseaux sociaux indiquent que, alors que les incendies se propageaient aux maisons riveraines, des appels ont été lancés pour que des bateaux secourent les personnes coincées dans le lac Okanagan après avoir fui le rivage depuis Trader’s Cove, près de Kelowna (18 août 2023). Les habitants ont déclaré que les routes de la région étaient rendues impraticables en raison des incendies, selon Newsweek.

« Les gens qui sont restés là-bas n’avaient que l’eau comme voie de sortie », a déclaré à Kelowna Now Chris Neumann, coordonnateur de la gestion d’urgence du bétail en Colombie-Britannique, étant donné que l’incendie avait rendu la route impraticable.

Ryan Blonar, ancien pompier et propriétaire de l’Okanagan Luxury Boat Club & Valet, a déclaré à Info News qu’il n’avait « jamais rien vu de tel ».

« En tant que l’un des plus grands clubs de location et de navigation de plaisance, nous sommes connus pour assurer la liaison avec la division des eaux de la GRC et aider dans différentes situations », a-t-il déclaré. « Nous avons entendu dire que des personnes avaient besoin d’être évacuées à Traders Cove. »

Blonar et son équipe étaient sur place pour tenter de repérer les personnes dans l’eau de 21 heures à presque minuit. Il a déclaré qu’environ dix nageurs avaient été secourus par la GRC tandis que les équipes au sol tentaient également de sortir de la zone en feu. Il a déclaré qu’il « n’avait pas les mots » pour décrire ce qu’il avait vu.

« C’était quelque chose que je n’avais jamais vu auparavant, tout était en flammes, il ne restait plus rien », a-t-il déclaré. «Je pense que pour toutes les personnes touchées par cela, cela ressemblait à un Armageddon. C’est tragique de voir cela dans notre propre cour. »

Mais plus tard, la police a conseillé aux gens de rester à l’écart du lac alors que les pompiers aériens ramassaient l’eau du lac pour aider à atténuer les incendies de forêt (bombes à eau).

Les plaisanciers invités à « rester à l’écart du lac »

« La GRC de Kelowna demande aux citoyens de rester à l’écart du lac Okanagan et de s’éloigner des avions qui combattent les incendies. Plusieurs bateaux sur le lac ont tenté de se rendre dans les zones situées dans les zones d’évacuation. Ces personnes mettent leur vie et celle du personnel d’urgence en danger. Veuillez rester à l’écart du lac et des zones d’évacuation », déclarait alors Ryan Watters, conseiller en communications de la GRC de Kelowna.

« Ne faites pas de bateau, de kayak, de canot ou de planche à pagaie sur le lac Okanagan pendant cet état d’urgence. Si vous souhaitez aller à la plage et nager dans une zone qui n’est pas soumise à un ordre d’évacuation, vous êtes les bienvenus. Cependant, vous ne voudrez peut-être pas vous retrouver dans cette épaisse fumée. Si vous nagez, assurez-vous de rester près du rivage et certainement dans toute zone marquée par des bouées. »

« Les plaisanciers ou toute autre personne se trouvant sur le lac dans une zone d’évacuation peuvent être condamnés à une amende. »

En 2018, certains plaisanciers circulant sur ce même lac avaient été accusés de gêner les pompiers. Noelle Kekula, responsable de l’information sur les incendies, a ensuite déclaré à CTV News que les plaisanciers s’approchaient trop près des hélicoptères et des « skimmers », des avions-citernes amphibies qui peuvent contenir plus de 3 000 litres d’eau ou de produits chimiques ignifuges, et qui ont besoin d’espace pour décoller une fois qu’ils ont fait le plein.

« Considérez (le lac) comme une piste d’atterrissage : les avions-citernes doivent entrer et atterrir, puis ils ont besoin de suffisamment d’espace pour repartir », a-t-elle déclaré, expliquant que les hélicoptères et les avions-citernes deviennent beaucoup plus lourds lorsqu’ils sont remplis d’eau. Les hélicoptères descendent un seau de 950 litres dans l’eau pour le remplir. Elle s’est dite particulièrement frustrée par les avertissements répétés adressés aux plaisanciers dont les actions mettaient les pompiers et leurs communautés en danger et créaient des « problèmes de sécurité incroyables ». Image principale, gracieuseté du BC Wildfire Service, McDougall Creek Fire.

Related Articles


Sylvan G3 CLZ DC: Luxury For Everyone

Sylvan’s brilliant G3 CLZ DC brings an entirely new level of performance, comfort and versatility to Canadian boaters.

By Craig Ritchie

While Canadians may have been slower to warm to pontoon boats than our southern neighbours, that’s definitely changed as we see more of them gracing our waters every year. The latest data shows pontoon boats now represent around 30% of all new boats sold in Canada and it’s easy to understand why – with their interior space and tremendous versatility, pontoons are near-perfect family runabouts.

Read More


Destinations

Cruising Georgian Bay’s 30,000 Islands: Canada’s Freshwater Paradise for Boaters

By Elizabeth Wilson, “Georgian Bay Beauties” (www.GeorgianBayBeauties.org)

The Plan

It’s a beautiful morning as we perform our pre-departure checklist, fire up the engines and prepare to release our lines. And if the long-range forecast of very low winds coupled with plenty of sunshine holds, that’s exactly what we need for the areas we plan to explore on this trip! 

We are departing Midland for a week of visiting some of the islands and anchorages within Georgian Bay’s “30,000 Islands” – specifically those along the western edge. These are the less protected islands which face toward wide-open Georgian Bay, where boaters often have to depart the small craft route and work a little harder at setting the hook but are then rewarded with magnificent western views, stunning sunsets, and so much to explore! 

Read More